L’histoire de la peinture ainsi que les différents théories émis par les théoriciens y afférant

Catégories Peinture

Nombreux sont les types d’art qui existent dans l’univers et la peinture fait partie d’entre eux. La peinture se considère comme étant un art qui utilise des fluides de divers couleurs en créant un dessin sur une toile ou autre surface. Les surfaces sur lesquelles les artistes mettent en œuvre leurs peintures sont diverses en allant d’un simple papier, une toile, du verre, et même sur des roches ou du bois. Pour savoir plus d’ample information concernant la peinture, allons découvrir son histoire étonnante et ainsi que les théories des divers artistes et théoriciens y afférant.

 

L’histoire de la peinture

 

Les peintures pionniers sont les peintures rupestres. Notre monde est entouré par ce type de peinture car ils sont présents dans toutes les sphères de la terre comme en Afrique, Eurasie, Australie et même en Océanie. Les peintures rupestres de Maros sont les plus ancestrales de tous l’univers car ils sont datés de 40 000 ans et aussi celles de l’Europe se situant dans la grotte de Sainte-Eulalie.

La tempera quant à elle est une peinture en provenance de la civilisation occidentales. Deux variétés de tempera sont très connues qui sont la peinture à l’huile d’un côté et l’aquarelle de l’autre côté. Elles sont tous les deux dotés de leurs cultures riches et apprêtés concernant la sélection des prototypes et des sujets à abordés.

Ensuite, dans les années 1829 est révélé la toute première photographie ensuite, elle n’a pas cessé de se développer et connu des méthodes de plus en plus modernes à dater de la deuxième moitié du XIXe siècle. C’est en raison de cet accroissement de la photographie que l’image de la peinture s’est estompé petit à petit et fait place à des arts inédits tel que l’impressionnisme, le fauvisme, le cubisme et le dadaïsme.

 

Esthétique et théorie en peinture

 

La peinture fascinait autant bien les peintres eux-mêmes que les philosophes célèbres car ils ont émis des théories y référant comme Léonard de Vinci, Eugène Delacroix, Salvador Dalí, Paul Klee, Kandinsky ainsi que Platon et Aristote.

Le grand Platon avait sa propre théorie concernant la peinture et omit les peintres.  Selon lui, la peinture ne peut pas être la représentation parfaite de la vérité, mais il la définissait comme étant une reproduction de la réalité et il la mettait à la même place que la cordonnerie, un emploi uniquement.

Contrairement à Léonard de Vinci qui prenait en considération la partie intellectuelle de la peinture. Kant quant à lui mettait les points sur la beauté et la sublimation, en insistant distinctement sur la sublimation.

Hegel de son côté, a avoué l’incapacité d’accéder la conception de la beauté planétaire et, a rédigé dans son essai Leçons sur l’esthétique l’appartenance de la peinture dans les trois arts romantiques au côté de la poésie et la musique, grâce à son personnage symbolique et sa partie intellectuelle.

Kandinsky appréciait la valeur spirituelle que dégageait la peinture, et il reliait les tableaux originels aux perceptions ou conceptions primordiaux.